Patrice Heude

À la découverte de ...

Patrice Heude, alias Pat'

 

imagesca6wixs8.jpg

Peux-tu te présenter ? Ton métier, puis ton rôle au club...

Je suis responsable d’une équipe de production chez Epsilon.

Je suis secrétaire des jeunes et des seniors de la PB depuis 7 ans.

 

Parle-nous de ton parcours de footballeur ou d'amateur de football...

Je n’ai jamais eu de licence de joueur de foot mais j’ai pratiqué très jeune et beaucoup plus tard avec le boulot.

J’ai également joué pendant 25 ans au basket : joueur et dirigeant.

 

Quel regard portes-tu sur la Patriote Brûlonnaise actuellement ?

Je porte 3 regards sur la PB : 1 regard de secrétaire, 1 regard d’amoureux du foot et 1 regard de Brûlonnais.

La Patriote Brûlonnaise est un club rural qui a la chance du bien-vivre à Brûlon, de ses entreprises et de l’élan sportif régional incité depuis 20 ans.

La PB est ancrée dans le village depuis toujours et de nombreux Brûlonnais ont participé et participent à la vie du club. La PB a permis à de nombreux jeunes de s’intégrer dans les entreprises brûlonnaises et à la vie de Brûlon.

Nous sommes la 1ère association de Brûlon avec 170 licenciés : 35 dirigeants, 5 arbitres, 70 seniors et 60 jeunes.

J’aime venir voir ce football amateur sans chichi, où on est proche du terrain et des joueurs qui mouillent le maillot chaque week-end.

 

À ton avis, sur quel domaine le club pourrait ou devrait s'améliorer ?

Le club s’améliore au quotidien avec des dirigeants amoureux de leur club et de notre village.

Nous avons besoin de nous ouvrir encore vers nos voisins proches pour que le football soit attractif aux jeunes et qu’ils puissent jouer à des niveaux intéressants (dirigeants, encadrants diplômés,…),.

Nous avons besoin d’intégrer des jeunes et des parents dans la vie du club.

 

Toi qui gère l'équipe D, peux-tu nous livrer ton impression sur l'équipe de cette année, au niveau football et ambiance ?

L’équipe D a 3 coachs : c’est plus facile à gérer.

Nous sommes un mix d’anciens et de jeunes qui doivent encore trouver une âme.

Offensivement, on n’a pas encore trouvé la clé des buts mais chaque WE, nous progressons dans ce sens. L’ambiance est bonne et on arrive encore à se marrer dans le vestiaire.

Merci aux joueurs et à nos supporters qui se donnent pour le club et pour l’équipe.

 

Ton meilleur souvenir au club ?

J’ai pleins de bons souvenirs au club : des belles réunions, des bouffes et des soirées grandioses et surprenantes.

Sur le terrain, je me rappelle d’un but d’Arnaud Billeaux, de Yoann Péan en Coupe du Maine, de corners mémorables, de nos parcours en Coupe de France, aussi de nombreux arrêts de nos gardiens et de nombreux joueurs avec des gestes techniques de fous.

Il y a aussi la joie ou la peine des gamins qui me touchent le mercredi et samedi.

 

Le pire ?

La non-montée de la saison dernière. Quand j'y pense, le mot qui me vient est celui de Cambronne ! (Ndlr : « mot de Cambronne = « Merde! » Arrrf quel érudit ce Pat';) )

 

Le meilleur joueur que tu as vu défendre les couleurs du club ?

J’aime bien la mentalité de nombreux joueurs aux clubs. Nos joueurs comme nos dirigeants sont des personnes qui sont altruistes.

 

Quel est ton pronostic sur la saison des 4 équipes ? Peux-tu donner, en même temps, ton ressenti sur chacune des 4 équipes ?

  • En A, il y a un bon groupe avec un bon coach sévère mais juste. Il faut se maintenir rapidement et pourquoi pas aller plus loin.

  • En B, après la saison dernière, qui s’est bien passée, on a cru que ça pouvait rouler. Il faut rester concentré car la 1ère division reste difficile.

  • La C a trouvé une bonne dynamique qui fait plaisir : le plaisir c’est aussi important sur un terrain

  • La D, il y a des jeunes qui montent en puissance : pour 2017, ça pourrait être intéressant avec Cascarino, Patator et la Chevillé Connexion !!

 

Ton mot de la fin...

Le foot, comme joueur, comme dirigeant, comme arbitre, comme supporter, doit rester un plaisir.

Le stade est un lieu de rencontres et d’intégration.

J’aime venir voir ce football amateur sans chichi, où on est proche du terrain et des joueurs qui mouillent le maillot chaque week-end.

VIVE LE SPORT, VIVE LE FOOT, ALLEZ JSVC, ALLEZ LA PB